Les filles au chocolat, tome 1 Coeur Cerise de Cathy Cassidy

1173778-gf

Les filles au chocolat, tome 1 Coeur Cerise de Cathy Cassidy

Cherry, 13 ans, et son père Paddy s’installent en Angleterre chez Charlotte, sa nouvelle compagne qui a quatre filles : Coco, 11 ans ; les jumelles Summer et Skye, 12 ans, et Honey, 14 ans. Cherry est ravie de faire partie d’une famille nombreuse. Mais, à peine arrivée, elle craque bien malgré elle pour Shay, le petit copain de Honey. Voilà qui ne va pas arranger la cohabitation déjà difficile avec Honey, la seule à ne pas accepter l’arrivée de son nouveau beau-père ! Alors que tous participent à la création d’une fabrique artisanale de chocolats, Cherry se retrouve partagée entre l’affection pour ses nouvelles soeurs et le charme irrésistible de Shay…

C’est en visionnant les vidéos de Margaud liseuse que j’ai découvert cette saga. J’avais un apriori un peu négatif car c’était une saga jeunesse. J’avais peur que cette lecture soit trop enfantine. Puisque de plus en plus de personnes en parlaient en bien alors j’ai décidé de me laisser tenter.

Les personnages de cette saga sont tous complètement différents. Les livres traitent de sujet différents ici on suit le point de vue de Cherry, son père, Paddy décide d’emménager avec Charlotte. La vie de Cherry s’en trouve complètement bouleversée car Charlotte a 4 filles. Cherry passe de fille unique qui vit avec son père veuf, à une grande famille recomposée. Pour Cherry, l’intégration dans la famille de Skye, Summer, Coco et Honey se passe bien sauf avec Honey l’ainée de la fraterie. Elle ne supporte pas Cherry et son père, elle voit dans cet emménagement la fin de tout espoir que sa famille soit à nouveau réunie. Les familles recomposées sont nombreuses aujourd’hui et c’est agréable de voir le sujet traité de façon très réaliste dans ce roman.

Le deuxième sujet abordé est la mythomanie de Cherry. Ce sont pour la plupart de petits mensonges mais Cherry aime embellir sa vie, le problème est que les autres s’en aperçoivent assez rapidement et la jeune fille perd toute crédibilité. Il n’y a que Shay qui comprend ce que ressent la jeune fille. Les deux adolescents sont vite attirer l’un par l’autre mais Shay est l’actuel petit ami d’Honey.

Je trouve que Coeur Cerise et d’ailleurs toute la saga des Filles au Chocolat est parfait pour l’été. Ce sont des romans qui se lisent rapidement, c’est vrai que ce sont des livres jeunesse mais je trouve qu’ils ne font pas trop jeunesse et que les personnages et les situations ne sont pas clichés.

Logo Livraddict

C’est lundi, que lisez-vous? #81

Rendez vous initié par Mallou et repris par Galleane.

Ce que j’ai lu:

001023555 9782356417688-G eleanor & park LACRIMOSA-184x300 night school 2

Une excellente semaine vient de s’écouler!! J’ai enfin terminé mon boulot, il était grand temps et je suis bien contente d’en changer à la rentrée. Depuis 2 semaines, le matin en allant travailler, j’écoutais La patience du Diable, j’ai adoré cet audio-book! Parallèlement, j’ai lu Harry Potter et la chambre des secrets, et j’ai du coup revu le film! Ce week-end, j’étais toute seule et j’ai beaucoup lu. Je me suis inscrite au Club de Lecture de Miss Mymmoo Reads. J’ai donc lu Lacrimosa. j’ai beaucoup aimé ce premier tome, et e club de lecture était excellent. L’auteur était également de la partie. Je vous conseille d’aller voir la vidéo ici.
J’ai enchainé avec Eleanor & Park que j’ai beaucoup sans que ce soit un coup de cœur, tout comme Night School 2.

Ce que je lis

images.duckduckgo.com 61A1bXFp-iL

Kushiel est toujours en cours, je vais le mettre de côté pour les vacances car il est difficilement transportable, je continue également ma relecture de la saga Harry Potter.

Du nouveau sur le blog

Le bilan mensuel de juillet

La chronique de Rose Morte, tome 2: Trois Epines

La chronique de La Dernière Terre, tome 1: L’enfant Merehdian

La Dernière Terre, tome 1: L’Enfant Merehdian de Magali Villeneuve

concours-la-derniere-terre

La Dernière Terre, tome 1: L’Enfant Merehdian de Magali Villeneuve

Un monumental ruban de pierre se dresse en sentinelle au bord des brumes éternelles.

Les hommes leur ont donné un nom : la Dernière Terre.

Dans la cité-capitale des Cinq Territoires, Cahir, jeune homme frêle, maladif, aux mœurs et aux allures bien éloignées des codes stricts qui font loi autour de lui, subsiste envers et contre la réprobation générale. Il est issu des Giddires, un peuple rejeté, au ban de la paix politique qui unit les autres contrées. Malgré cela, entre intelligence et ingénuité, il parvient à se rapprocher de certains locaux, dont Ghent, fils du Haut-Capitaine à la tête des forces militaires des Basses-Terres.

Au fil de ces jours paisibles, s’il advenait un événement capable de bouleverser tous les dogmes établis, quel poids l’existence de Cahir aurait-elle dans la balance des certitudes ?

J’ai énormément entendu parler de la saga La Dernière Terre qui est publiée par la petite maison d’édition qui monte, à savoir, Les éditions de l’Homme Sans Nom. Cette saga est un coup de cœur pour beaucoup de monde. C’est avec plein d’espoir que j’ai commencé la lecture de ce tome, persuadée que comme pour les autres ce serait un coup de cœur pour moi.

L’objet livre est tout d’abord sublime. En plus d’être auteure, Magalie Villeneuve réalise les couvertures de certains romans comme Rose Morte, La Dernière Terre ou Le Jeu de l’Assassin (Bragelonne). Je trouve que les éditions de L’Homme Sans Nom font un superbe travaille avec leurs romans.

Dès le début, j’ai eu beaucoup de difficultés à comprendre le roman. Les cents premières pages étaient les plus compliquées. Il y avait à la fois cette univers tout neuf, avec une hiérarchie militaire qui m’était complètement inconnue, et puis cette multitude de personnages avec des noms compliqués. J’ai commencé à me sentir concernée et à entrer dans l’histoire à partir de la page 100 et la scène chez Ghent, son père a été blessé au bras. On découvre toute sa famille et les interactions entre les membres de cette tribu m’ont aidé à m’intéresser au récit. J’ai trouvé qu’à partir de cette scène les évènements s’enchainaient plutôt bien. Mais j’ai tout de même été perdue dans les intrigues et personnages. J’ai eu du mal à suivre.

Pourtant la suite et fin de cette lecture m’a laissé une impression très mitigée, ce n’est pas le coup de cœur de la majorité des lecteurs. Je m’attendais à être totalement happée par l’histoire et malheureusement cela n’a pas été le cas. Je pense que ce n’était pas forcément le moment pour moi de lire de ce livre avec tous les avis positifs qu’il a, j’ai vraiment ‘impression d’être passée à côté de quelque chose. Je compte bien lui redonner sa chance.

Logo Livraddict

Rose Morte, tome 2: Trois Epines de Céline Landressie

Rose Morte

Rose Morte, tome 2: Trois Epines de Céline Landressie

France, fin du XVIIIe siècle.

Alors que la révolte gronde aux quatre coins de la France, Rose est rappelée de la cour de Russie. De retour aux côtés de son mentor, elle découvre que la situation vacille également dans l’univers occulte d’Artus.

Les Arimath doivent faire face à de sauvages attaques sur leurs terres, tandis que la grogne contre la noblesse croît d’instant en instant parmi le peuple. Entre la révolution naissante et les prémices d’une guerre au sein du monde obscur, les bouleversements dans l’existence de Rose s’annoncent cataclysmiques. Leurs conséquences risquent fort de faire sombrer en un même chaos les existences des humains aussi bien que des immortels…

Ma lecture du roman Trois Épines, le premier tome de la saga Rose Morte avait été un coup de cœur. Je m’étais empressée de faire entrer le deuxième tome dans ma PAL. J’ai entendu énormément de bien de la blogosphère sur ce deuxième tome ainsi que sur la maison d’édition. A l’occasion des imaginales, salon où je n’ai malheureusement pas eu la chance de m’y rendre, ce livre s’est rappelé à mon bon souvenir.

L’intrigue de ce deuxième tome est aussi prenante que la première. On retrouve nos personnages dix ans après la fin du premier tome. Rose revient d’un exil en Russie, elle a passé ses dix dernières années sans Artus et Adelphe. Elle revient à la demande d’Artus, mais elle est en colère contre ce dernier. Elle ne revient d’ailleurs pas seule.

Ce deuxième tome nous plonge un peu plus dans la mythologie complexe de Rose Morte. J’ai adoré en faire la lecture. Une fois de plus, l’auteur a su subtilement mélangé le côté historique et le côté surnaturel. Le mélange est savoureux, et je me suis délectée de ma lecture. La plume de l’auteur se déguste lentement, c’est tellement agréable de lire un si bien écrit. On a vraiment l’impression de se trouver à l’époque de la révolution. Une fois encore, j’ai été complètement immergée dans cette histoire et j’ai eu du mal à reposer le livre. Les relations des différents personnages s’intensifient au fur et à mesure qu’avance la saga.

Rose est le personnage centrale du roman, c’est une héroïne toujours aussi attachante. Par moment, on devine qu’elle interprète mal les choses, on a envie de lui dire de prendre le temps de réfléchir… Elle revient dans le roman suite à l’appel d’Artus après qu’il l’ait envoyée en Russie pendant 10 ans. Rose, pensant avoir été mise en exile est très en colère. Elle revient en femme forte, avec son propre infante, le prince Vassilli, ce qui est très pal perçu par Adelphe et Artus. Rose l’a fait par pure provocation, toutefois elle s’est beaucoup attachée à ce dernier qui est toujours là pour elle.

Les personnages masculins sont de plus en plus nombreux pour entourer Rose dans ce deuxième tome. Artus est un personnage aux intentions floues même si beaucoup de choses sont dévoilées dans ce deuxième tome. Adelphe, quand à lui est toujours tiraillé entre Rose et Artus, il ne cesse de le défendre, je l’ai trouvé beaucoup plus antipathique dans ce deuxième tome. A vrai dire, il m’a déçu. Et puis Vassili, j’ai bien aimé ce premier tome, il est peu la bouée de sauvetage de Rose, elle se raccroche à lui et il est là pour elle.

Logo Livraddict

 

Bilan de juillet

il_570xNLe mois de juillet se termine et avec lui mon boulot. J’ai un mois de vacances avant de débuter mon nouveau travail.  Un mois pendant lequel je vais essayer de rattraper mon énorme retard sur les chroniques, et de publier plus régulièrement des articles sur le blog.

Côté lecture, le mois de juillet a été assez important!! Il y a tout eu la quantité et la qualité! Je vous laisse découvrir ça tout de suite!

Mes lectures:

 le-choix-d-aimer quatre-filles-et-un-jean-deuxieme-2 1173778-gf  les-filles-au-chocolat,-tome-2---coeur-guimauve-429896 Coeur Mandarine coeur+vanille les-filles-au-chocolat,-tome-3.5---coeur-sale-4359992-250-400 les-filles-au-chocolat,-tome-4---coeur-coco-4194733 lecole-des-sorciers 4-FILLES---1-JEAN---TOME-3---LE-TROISIEME-ETE CV-prov_Divergente12 001023555

12 lectures! Un record pour moi depuis le début de ce blog. J’ai lu d’une seule traite la saga des filles au chocolat. J’ai beaucoup aimé cette saga jeunesse qui aborde parfois des sujets très sérieux. J’ai également lu les deux premiers tomes d’Harry Potter, et parallèlement j’étais sur Pottermore pour les scènes animées. J’ai également revu les deux premiers films! Ce fut le mois de la découverte également avec le premier tome de Divergente. Une excellente dystopie.

Mon top 3:

001023555 Coeur Mandarine CV-prov_Divergente12

C’est dur de choisir parmi les cinq tomes de la saga des filles au chocolat mais au final c’est Cœur Mandarine qui m’a le plus touché. C’est celui-là qui m’a le plus ému. Harry Potter et la Chambre des Secrets reste un de mes Harry Potter préféré. Divergente est également une excellente découverte, bref un très bon mois!