Cold Winter Challenge #2018

Cette année, j’ai décidé de reprendre le Cold Winter Challenge. J’aime beaucoup me préparer des PALs par saison (que je respecte ou pas…). Et puis, l’hiver c’est le moment où l’on lit tranquillement son livre au chaud sous un plaid près d’un feu de cheminé en buvant un thé (cliché vous dites?). Si vous ne connaissez pas le Cold Winter Challenge, je vous laisse découvrir le principe et les modalités sur le blog de Margaud.

Je suis contente de moi car j’ai réussi à trouver au moins un livre pour chaque menu. C’est parti, je vous présente tout ça.

La magie de Noël

La Terre des mensonges d’Anne B.Ragde: J’ai ce roman depuis longtemps dans ma PAL. L’histoire débute quelques jours avant Noël. Une mère de famille est mourante et sa famille se retrouve. Cette lecture me donnerait un point bonus car l’autrice est norvégienne.

Flocons magiques

La tour des anges, le tome 2 de la saga A la croisée des Mondes de Philip Pullman: J’ai relu le tome 1 en début d’année et cette fois, il est temps de lire la suite.

Les Disparus du Clairdelune, le tome 2 de la saga La Passe Miroir de Christelle Dabos: J’ai lu le premier tome il y a quelques temps maintenant (enfin plutôt quelques années). Pourtant, j’ai encore des passages du roman en tête. J’ai une image nette d’Ophélie déambulant dans la Citacielle ainsi que ses échanges avec Thor. C’est un livre qui m’avait beaucoup plu. J’ai hâte de continuer la saga.

Marcher dans la neige

Dans les forêts de Siberie de Sylvain Tesson: J’avais commencé de livre une première fois cet été, mais je n’ai pas du tout accroché. Je vais lui laisser une dernière chance.

Stalactites ensanglantées

Le Chuchoteur de Donato Carrisi: Un thriller qui est devenu un classique. Il est temps que l’amatrice de thrillers que je suis le lise.

Et vous, que comptez-vous lire?

C’est lundi que lisez-vous? 2018 #3

Je reprends le blog, c’est donc avec plaisir que je reprends les rendez-vous du « C’est lundi, que lisez-vous? ». Ce rendez-vous est mis en place par Galleane puis repris par Camille du blog I believe in PixieDust.

Ce que j’ai lu

                    

Cette semaine était placée sous le signe de réécriture de Sherlock Holmes. Deux romans jeunesse: l’un en VO et l’autre en français. Ce fut deux lectures très agréables.

Ce que je lis

Je suis au début de ma lecture alors difficile à dire si ça me plait.

Ce que je  vais lire

Normalement, je devrais enfin me lancer dans ce roman qui me tente énormément.

Les mystères de Larispem, tome 1: Le sang n’oublie jamais

Les mystères de Larispem tome 1: Le sang n’oublie jamais de Lucie Pierrat-Pajot

Larispem, 1899. Dans cette Cité-État indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent : Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. À la veille des célébrations du nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville. Et si les Frères du Sang étaient revenus pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?

J’ai entendu parlé de ce roman sur la chaine Youtube de PikitiBouquine et elle m’a donné envie de le découvrir. N’étant pas une grand lectrice de steampunk, j’ai attendu la sortie poche du premier tome de la saga pour me plonger dans cet univers.

Le premier tome des mystères de Larispem nous plonge dans le Paris des années 1899. Lucie Pierrat-Pajot a créée une uchronie.

En France du 18 mars 1871 au 28 mai 1871, il y a eu un soulèvement dans la commune de Paris. Cette période est appelée la « Commune de Paris », elle opposait le Paris républicain  » les communards » à l’Assemblée Nationale qui était à majorité monarchiste. Cette période d’insurrection s’est finit par un bain de sang dans la capitale. Dans le récit de Lucie Pierrat-Pajot, les communards ont gagné grâce à la caste des bouchers et Paris est devenu Larispem. L’argot des bouchers est utilisé comme langage courant.

Comment parler l’argot des bouchers, c’est très simple. Il suffit de prendre la première consonne du mots, de la placer à la fin de celui-ci et de rajouter em/uche/oc/ji… Ainsi Paris devient Larispem!

Dans ce roman, nous suivons trois personnages: Carmine, une apprenti-boucher; Liberté, une mécanicienne et Nathanaël un orphelin. Le récit de ses trois personnages va évidemment se croiser, le lien entre Liberté et Carmine est tout de suite établie, elles sont amies. J’ai rapidement avancer dans le récit car j’avais hâte de savoir comment le récit de Nathanaël allait être relié aux leurs. Ce troisième personnage apparait plus tard dans le récit mais j’ai adoré suivre son intrigue.

Ce roman nous raconte deux intrigues celle de Carmine et Liberté, qui explorent les anciennes demeures des aristocrates la nuit pour ensuite revendre leur butin au plus offrant. Elles vont être mêlées à des actions des Frères de Sang, ce sont les partisans de Louis d’Ombreville chef des aristocrates.

Parallèlement, on va donc suivre les aventures de Nathanaël, un orphelin de 15 ans. Bientôt il va pouvoir sortir de l’orphelinat mais il va se passer des choses étonnantes qui vont changer les croyances de ce dernier.

J’ai aimé les deux intrigues parallèles. Grâce à elles, je ne me suis pas ennuyée une seule minute dans ce roman. J’ai trouvé que l’univers était incroyablement riche. Tout est expliqué très clairement.Les personnages principaux sont très attachants et j’ai hâte de connaitre la suite de leurs aventures.

Je me suis réglée en lisant ce roman. Je ne lis pas beaucoup de steampunk. J’avais lu le premier tome de La Croisée des Mondes il y a un an et avant cela j’avais lu une nouvelle du recueil Montres enchantées des éditions du Chat Noir. A l’époque j’avais lu et adoré la nouvelle de Clémence Godefroy et j’avais dans la foulée acheté son premier roman qui était dans le même univers. Je dois avouer qu’il est toujours dans ma PAL.. Mais Les mystères de Larispem m’a vraiment donné envie de lire plus de Steampunk je risque donc de le lire très prochainement!

Le roman de Lucie Pierrat-Pajot a obtenu en 2016 le prix de la deuxième édition du premier roman jeunesse Gallimard, RTL, Télérama. Elle a eu l’idée de ce roman en discutant avec son mari car il est boucher et lui a parlé de l’argot des bouchers.

C’est lundi que lisez-vous? 2018 #2

Je reprends le blog, c’est donc avec plaisir que je reprends les rendez-vous du « C’est lundi, que lisez-vous? ». Ce rendez-vous est mis en place par Galleane puis repris par Camille du blog I believe in PixieDust.

Ce que j’ai lu:

Métamorphoses de Samantha Bailly, une véritable merveille comme Oraisons qui se déroule dans le même univers. Grâce au week-end à 1000, j’ai pu terminer ce roman. Je me suis régalé. Je vous le conseille.

Ce que je lis:

Je suis entrain de me régaler en lisant ce roman jeunesse.

Ce que je vais lire

J’hésite entre ces deux romans. Je verrais celui qui me tente le plus lorsque j’aurais fini ma lecture de Sherlock, Lupin et moi.

Et vous, que lisez-vous?

C’est lundi que lisez-vous? 2018 #1

Je reprends le blog, c’est donc avec plaisir que je reprends les rendez-vous du « C’est lundi, que lisez-vous? ». Ce rendez-vous est mis en place par Galleane.

Ce que j’ai lu:

J’ai enfin lu le manga Alchimia de Samantha Bailly. Je l’avais gagné à un concours organisé par l’autrice elle-même. J’ai commencé de nombreuses fois ce manga mais j’avais beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire mais une fois que ce fut le cas, j’ai adoré!

Ce que je lis:

Je suis actuellement entrain de lire Métamorphoses de Samantha Bailly publié aux éditions Bragelonne. Un récit fantasy qui se déroule dans le même univers qu’Oraisons qui reste à ce jour une de mes lectures préférées. J’avance lentement  dans ma lecture mais j’adore suivre les aventures de Sonax, personnage qu’on avait aperçu dans Oraisons.

Ce que je vais lire:

Si je termine Métamorphoses cette semaine, je suis sûre de commencer le premier tome de Sherlock, Lupin et moi. J’ai hâte de lire ce livre!

Et vous, que lisez-vous?

Welcome back!

C’est avec un grand plaisir que je me remets devant mon clavier pour écrire un article sur le blog. Cela fait presque un an que je n’ai rien écrit. J’avais du mal à concilier mon travail, mon bébé et le blog. Je n’étais pas du tout satisfaite de la qualité des chroniques que je publiais. Je trouvais que je n’apportais rien de nouveau, bref j’avais perdu la foi.

Dernièrement j’ai modifié mon temps de travail et ayant plus de temps libre, je pense avoir désormais plus de temps pour tenir le blog. J’aime beaucoup écrire et partager mes lectures alors je retente l’expérience. Je vous dis à demain pour un nouvel article!