Anges d’Apocalypse, tome 1: Le Tourment des Aurores de Stéphane Soutoul

CVT_Anges-dApocalypse-T1--Le-tourment-des-aurores_717

Anges d’Apocalypse, tome 1: Le Tourment des Aurores de Stéphane Soutoul

Deux corps pour une seule âme. Impossible selon vous ?
C’est pourtant le fardeau que j’endure suite à la malédiction lancée par un sorcier. Tout ça parce que j’ai eu le cran de refuser ses avances. Pour la peine, je l’ai tué, mais en attendant quelle plaie ! La nuit, je suis Famine, l’un des quatre cavaliers de l’apocalypse, et ex-meurtrière qui s’est reconvertie dans la profession de garde du corps. Et lorsque vient le jour, je me trouve coincée avec l’identité de Samantha, une lycéenne des plus ordinaires.
Comme si je n’avais pas déjà suffisamment d’ennuis avec deux vies à mener de front, la Cour des sorciers de Toronto vient de me confier la protection de son lord. Il faut dire que certains de ses dissidents se sont mis en tête de le supprimer. Cette fois-ci, je n’ai pas le droit à l’erreur, même si mon côté humain a choisi le mauvais moment pour s’enticher d’un étrange garçon, le genre craquant, mais véritable nid à problèmes…
Je vous le dis : pas facile de gérer deux existences à la fois !

J’ai commencé ce livre avec un peu d’appréhension. Le résumé me plaisait mais je voulais voir la manière dont l’histoire allait être développée. Et puis j’avoue avoir un peu de mal avec les romans sur les vampires même si dernièrement cette théorie est entrain d’évoluer.

Je voulais lire un roman de Stéphane Soutoul car il sera présent au salon du livre et j’aime lire les livres avant de découvrir les auteurs. On commence le livre dans le corps de Syldia, plus connue sous le nom de famine, l’un des quatre cavaliers de l’apocalypse. Elle et ses sœurs ont terrorisé le monde avant de décider de vivre parmi les humains. Elle est devenue garde du corps, malheureusement la mission à laquelle on assiste se termine mal, surtout pour son client.

Tout au long du récit on suit Syldia, qu’elle soit dans son corps ou dans le celui de Samantha. Même si c’est la même âme, on voit très rapidement que ce sont deux personnages assez différent, surtout à cause des caractéristiques physiques de l’une et de l’autre. Je me suis rapidement attachée à cette héroïne qui est forte la nuit, mais qui redevient inoffensive dès le lever du jour.

L’auteur a pourtant réussi à faire en sorte que les évènements qui se déroule le jour lorsqu’elle est dans le corps de Samantha la lycéenne soit aussi captivant que ce qu’il se passe la nuit.

Les personnages qui gravitent autour de l’héroïne sont tout aussi passionnant, que ce soit Raven, Jilian et Eve les autres cavaliers de l’Apocalypse ou Desmond, le sorcier qui craque pour Syldia. Les personnages secondaires ont tous leur propre histoire et cela les rend plus profonds. Il en est de même pour ceux qui gravitent autour de Samantha comme Nathan.

En résumé, un premier tome explosif. Une fin qui m’a beaucoup surprise. Et une énorme envie de lire le deuxième tome!

 Logo Livraddict

Quitter le monde de Douglas Kennedy

30587623_6186903Quitter le monde de Douglas Kennedy

Le soir de son treizième anniversaire, lors d’une énième dispute entre ses parents, Jane Howard annonce qu’elle ne se mariera jamais et n’aura jamais d’enfants.

Douglas Kennedy ne raconte pas une simple histoire. Il nous raconte la vie de Jane qui le soir de ces 13 ans déclare qu’elle ne veut pas d’enfant et qu’elle ne se mariera jamais. Cette simple phrase change le cours de sa vie. Suite à ses paroles, son père qui n’a jamais aimé sa mère s’en va. sa mère ne l’aime pas assez pour ne pas lui en vouloir. Elle la déteste et Jane doit apprendre à se construire sans l’amour de ses parents. En effet, elle ne revoit plus son père.

Jane est une héroïne vraiment forte, la vie ne m’épargne pas. Ses parents ne se soucient pas d’elle. Elle est brillante et réussit quand même à entrer à l’université. Elle trouve l’amour auprès de David, un de ses professeurs. Malheureusement, là encore cela ne va pas durer.  Je me suis beaucoup attachée à Jane, et c’est difficile de voir la vie s’acharner contre elle. A sa place, je ne suis pas sûre que j’aurai eu sa force. Douglas Kennedy nous fait aimer Jane et c’est dur de lire toutes les épreuves qu’elle doit subir. On se demande si un jour elle va s’en sortir.

Dans ce livre, Jane perd tout ce qu’elle possède. Elle est tour à tour trahie par des personnes qu’elle aime et touchée par des tragédie. Elle part ensuite à la quête d’elle même, on la suit pas à pas tout au long de sa vie. Tout au long de sa vie, il n’y a que peu de personnes auxquelles Jane va pouvoir se fier. Beaucoup vont la décevoir. Il était dur d’apercevoir une lueur d’espoir dans ce roman.

Le style de Douglas Kennedy est vraiment envoutant. J’ai eu du mal à lâcher le livre, je voulais toujours savoir ce qui allait se passer ensuite, je m’inquiétais pour Jane, je souffrais avec elle. C’est rare qu’un auteur me fasse ressentir cela. J’ai déjà lu de l’auteur Piège nuptial et surtout Les charmes discrets de la vie conjugale. Ce livre est mon préféré de l’auteur, c’est celui avec lequel j’ai eu le plus de sentiments. J’ai à la fois ri et pleuré en le lisant. J’ai aussi été révoltée par certaines choses qui lui arrivaient.

Un coup de cœur, pour un livre qui ne vous laissera pas indifférent!

Logo Livraddict

Erenn, tome 2: Le Fétiche d’Emily Musso

erenn,-tome-2---le-fetiche-358535-250-400Erenn, tome 2: Le Fétiche d’Emily Musso

Quand Charline retourne en Irlande et s’empare de la pièce maîtresse d’une troublante conspiration, elle découvre un monde occulte où des créatures sont prêtes à tout pour accomplir leur mission. Quand une quête caresse l’inhumanité, des valeurs comme l’amitié et l’amour ont-elle encore leur place ? Charline ne pourra se fier à personne ni même à son âme-sœur devenue son plus grand danger. Seule la légende guidera ses pas vers la lumière : celle provenant du fétiche convoité par les hommes, adulé par les fomoires, peuple de la mer, et défendu par les dieux. Les âmes dévorées par l’ambition peuvent-elles encore être sauvées ?

Attention, cette chronique comporte des spoilers sur le tome 1.

Le premier tome s’achevait sur un épilogue un peu flou. On découvrait Charline un an et demi après les faits avec un nouveau personnage qui ramenait Adrian de l’Autre-monde. Cet épilogue était plein de mystères, et m’avait laissé avec de nombreuses questions.

Le prologue du tome 2 reprend juste avant qu’Adrian ne soit ramené. Tout paraît toujours un peu flou dans ce prologue. Mais tout va s’éclaircir rapidement car dès le premier chapitre on retourne en arrière. On va suivre parallèlement l’histoire de Kaven, le mystérieux personnage apparu dans le prologue du tome 1 ainsi que celle de Charline. On va donc comprendre comment Charline en est arrivée là et comment elle a connu Kaven. L’auteur va aussi nous raconter l’histoire complète de Kaven. J’ai été passionnée par cette nouvelle histoire.

Charline a perdu Adrian et retourne en France suite au évènements du dernier chapitre du tome 1. Elle est presque morte noyée et va reprendre ses esprits. Très rapidement, elle retourne sur son île natale pour retrouver celui qui hante ses pensées. Ce deuxième tome approfondit davantage la mythologie, à mon plus grand plaisir. Je la trouve toujours aussi originale et je suis complètement emballée.

J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre les aventures de Charline. C’est un personnage qui a beaucoup évolué, elle est devenue une femme forte qui ne se laisse pas abattre. Je l’ai trouvé beaucoup plus épanouie.

Adrian lui s’avère très cruel, j’avoue qu’il m’a déçue dans ce tome. Je ne comprends pas ce que lui trouve Charline, il m’agace. Je trouve dommage que sa vie tourne autour de lui. Elle donne l’air d’être une femme dépendante, mais au final tout ce qu’elle fait, elle le fait pour Adrian. Mais parfois l’amour est plus fort que tout. C’est sans doute le cas ici.

Les personnages secondaires prennent encore plus d’importance, j’aime beaucoup Sélene, une collègue de travail qui est toujours présente pour Charline. On va faire de nouvelles découvertes sur les personnages secondaires. On va s’apercevoir que ces derniers cachent de nombreux secrets.

Une fois encore, j’ai adoré suivre cette histoire. J’ai été emportée par cette histoire et j’ai eu du mal à lâcher ce livre. Une fois de plus, les points forts de ce roman sont la mythologie qui est extraordinaire et très originale ainsi que le style de l’auteur. Elle a une écriture qui est recherchée et fluide.

Ce deuxième tome est un coup de cœur. Je l’ai préféré au premier. J’ai en plus eu le privilège de rencontrer une deuxième fois l’auteur. Ma première rencontre avec l’auteur fut tout simplement magique. C’est un souvenir que je garde précieusement. La deuxième fut aussi exceptionnelle. J’ai eu l’honneur d’être le premier exemplaire qu’Emily Musso dédicaçait. C’est également la première fois qu’elle voyait son deuxième tome. C’était samedi 16 novembre au salon de la fantasy en Beaujolais. Elle m’avait dit que si le tome plaisait il y en aurait un troisième.

Emily a confirmé aujourd’hui qu’il y aurait un troisième tome. Je pense qu’il était nécessaire car même si ce tome a une fin, je pense que Charline devrait avoir d’autres aventures à vivre!

Logo Livraddict

Erenn tome 1: L’éveil d’Emily Musso

couv45439367

Erenn tome 1: L’éveil d’Emily Musso

Désenchantée et peu confiante en l’être humain, Charline se réfugie dans les livres et la musique. Échapper à une existence sans saveur, tel est le but à atteindre.

Quand elle rencontre Adrian, machiavélique, énigmatique et séduisant, c’est tout son univers qui bascule. Qui est-il ?
Osera-t-elle braver ses principes pour percer les mystères qui l’entourent ?
C’est en Irlande, qu’elle le rejoindra.
L’Île d’Émeraude, terre de légendes et de magie…

Dans ce 1er tome, on suit les aventures de Charline, secrétaire médicale à Paris. Elle se remet difficilement d’une agression dont elle a été victime un an plus tôt. Un soir lors d’un concert, elle fait la connaissance d’Adrian, un irlandais. Elle va, sur un coup de tête, tout laisser pour aller le rejoindre en Irlande. Le problème est qu’il ne l’avait pas invitée.

Le résumé ne dit pas grand chose sur l’histoire, j’avais donc imaginé que cet Adrian était un vampire et que Charline était une lycéenne. Les clichés ont la vie dure!! Ce n’est pas du tout le cas. Ici nous partons à la découverte des contes et légendes d’Irlande. On découvre la déesse Dana, les formoires et les leprauchauns, créatures qu’on ne voit pas dans tous les romans. La mythologie est vraiment approfondie dès ce premier tome.

J’ai adoré suivre cette héroïne spontanée et à la fois très fragile. Elle part sur un véritable coup de tête, rejoindre un homme qui ne l’attend même pas. Elle prend le risque d’être blessée. Elle se jette corps et âme dans l’aventure. J’aimerais avoir son courage.

Adrian apparaît comme quelqu’un de très mystérieux. Le premier soir il emmène Charline dans un club très spécial et il la laisse en plan. J’ai eu du mal à cerner ce personnage. Sa relation avec Gwen paraît assez floue.

Elle va découvrir ses origines, en même temps qu’un vaste complot. J’ai été agréablement surprise et dépaysée. Ce roman est pour moi un voyage initiatique, on découvre l’Irlande en même temps que Charline. J’ai adoré faire ce voyage avec elle, j’ai découvert avec Charline les mystères de ce beau pays que je rêve de visiter.

L’écriture de l’auteur est très fluide et le livre se lit vite. En même temps, l’auteur a un très belle plume avec un vocabulaire très riche. C’est avec un grand plaisir que je vais lire la suite et j’espère bien rencontrer l’auteur lors du salon du livre de Paris! Je serai sans doute bien trop intimidée pour lui dire à quel point j’ai aimé son livre, mais je serai là!

Logo Livraddict

La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert de Joël Dicker

couv41112953Marcus est un célèbre auteur victime du syndrome de la page blanche.  Depuis son premier roman, il n’arrive plus à écrire. Il part se ressourcer chez son ancien professeur Harry Quebert. Peu de temps après, le corps de Nola, adolescente de 15 ans disparue il y a 30 ans, est retrouvée dans son jardin. Harry est arrêté, Marcus est convaincu de son innocence.

Tout au long du roman, Marcus va mener son enquête, il veut connaître en détail tout ce qui s’est passé il y a 30 ans. Marcus est un personnage très fidèle à Harry, ce dernier lui a permis de devenir un véritable écrivain. Marcus lui en est éternellement reconnaissant. Il est pour lui comme un père, il lui a appris à boxer et a avoir une bonne hygiène de vie.

Marcus se plonge 30 ans plus tôt. A l’époque, Harry vient d’arriver à Aurora, rapidement il tombe sous le charme de Nola. Nous la découvrons en même temps que Marcus, on pense d’abord que c’est une jeune fille qui veut jouer les femmes. On la croit plutôt innocente mais peu à peu on découvre qu’elle cache de nombreux secrets.

Nola est un personnage très intriguant, petit à petit, l’auteur nous dévoile ses secrets et nous montre la complexité de son personnage. C’est une jeune fille qui apparaît au début du roman comme innocente et éperdument amoureuse d’Harry, pourtant certaines de ses actions nous semblent surprenantes. Au contraire d’Harry, il apparaît très amoureux de Nola. On a du mal à comprendre son mobile.

Marcus est tout bonnement un imposteur. Il se faisait appeler le Formidable, apparaissait comme un grand sportif mais c’est uniquement un coup de chance. Il souhaite profiter de cette même chance à l’université mais Harry Quebert le prend sous son aile et lui apprend à devenir un grand écrivain.

Le style de l’auteur est très intriguant, les chapitres se déroulent dans un ordre décroissant, on a l’impression que la fin vient plus vite. A la fin, on les dévore.  A chaque chapitre, on trouve un conseil du mentor à son élève pour écrire un best-seller. C’est très intéressant, dans ce livre tout ce que l’on croit n’est pas la réalité, il y a de nombreux dénouements qui  m’ont surpris.

C’est un roman passionnant qui raconte  à la fois la façon d’écrire un best-seller ainsi qu’une enquête. J’ai regardé l’émission La Grande Librairie sur ce roman et l’interview de l’auteur est passionnante. On apprend que c’est un passionné de littérature américaine et qu’il l’a un peu disséminée dans son roman.

En bref, un roman que je vous conseille.

joel-dicker-auteur-du-roman-la-verite-sur-l-affaire_506382_510x255

Joël Dicker est l’auteur de ce fabuleux roman qui a remporté Le prix Goncourt des lycéens (2012) ainsi Le Grand prix du roman de l’Académie Française. L’auteur est né en 1985, a été diplomé en 2010. Son premier roman s’intitule Les Derniers Jours de nos Peurs.

Rose Morte, tome 1: Floraison de Céline Landressie

couv71484763Rose Morte, tome 1: Floraison de Céline Landressie

Quatrième de couverture: France, fin du xvie siècle. C’est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l’Angleterre élisabéthaine.
Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier.
Et c’est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l’aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d’Artus de Janlys.
Le séduisant et mystérieux comte l’entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l’existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle…

Rose Morte est un roman de fantasy écrit par une auteur française. Ce roman connait un grand succès sur la blogosphère. Les avis positifs m’ont donné envie de commencer la lecture de ce roman. Ce fut une excellente idée.

Le prologue se passe 18 ans avant le début du roman les parents de Rose quittent l’Angleterre clandestinement, en effet ils sont chrétiens et craignent pour leur vie. Ils se rendent en France. Dès les premières lignes de ce roman, j’ai été plongée dans le récit. Je voyais la scène se dérouler sous mes yeux. J’imaginais parfaitement cet homme errant au petit jour, sous la pluie, vers le port. Ce fut très troublant, mais passionnant à la fois. L’auteur a parfaitement su décrire les us et coutumes de l’époque. Le vocabulaire, notamment celui sur les vêtements et les coiffures était très précis. Le glossaire de la fin du livre m’a beaucoup aidé. L’auteur a certainement du faire de la recherche pour ce roman, que ce soit au niveau du vocabulaire, mais aussi du contexte historique. C’est très agréable de lire un livre aussi précis. Le côté fantastique vient bien plus tard dans le récit mais cela ne m’a absolument pas dérangé. C’est vers la page 330 que l’on met un mot sur le genre de démon qui compose ce livre. Je vous laisserai le découvrir par vous-même.

Rose (Eileen de son nom de baptême) est une héroïne que j’adore. C’est un personnage féminin très haute en couleur. Au début du roman, son père veut la forcer à se marier. Elle n’est pas d’accord, et son soupirant plaît à Charlotte, sa meilleure amie. Elle décide de comploter pur que ce soit cette dernière qui épouse le soupirant de Rose. Rose veut prendre sa vie en main et et ne pas obéir aveuglément à ses parents. Le premier exemple est son prénom, elle n’aime pas celui que ces parents ont choisi alors elle s’en est attribué un autre. Rose est un personnage très attachant, on la suit dans ses aventures avec énormément d’intérêt.

Artus est un personnage très mystérieux. On sent tout de suite qu’il est un être à part, on ne comprend pas bien. Il a l’air d’aimer Rose mais après la nuit qu’ils passent ensemble il devient distant et froid. J’ai eu du mal à comprendre son attitude. Au contraire, j’ai beaucoup apprécié Adelphe, son frère. Il est là pour elle. C’est quelqu’un de très attentionné. J’ai eu envie de demander à Rose d’ouvrir les yeux et de choisir le « bon » frère…

L’intrigue autour du père de Rose est très bien ficelée. Je ne m’y attendais pas du tout.

En conclusion, un excellent premier tome. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite. Je compte également découvrir d’autres romans de la maison d’édition de L’Homme sans Nom.

Venez découvrir d’autres avis sur la fiche du roman de Livraddict.
Logo Livraddict

Angela tome 2: Mortel baiser de Julia M Tean

couv10982772

Angela tome 2: Mortel baiser de Julia M Tean

« Tout a commencé par un baiser. Un baiser fatal que je ne suis pas prête d’oublier. Il a scellé mon destin, a tout jamais. Angela, ce n’est plus moi. La guerre est proche, et je suis en première ligne pour défendre ceux que j’aime, pour les venger. Mais qui me sauvera, moi ? »

Je me suis procurée le tome 1 de cette saga lors du salon du livre et j’avais été très touchée par ce roman. L’écriture était poétique et j’avais trouvé certaines scènes très belles. Lors de l’anniversaire de Julia M Tean, les éditions rebelles offrait un marque métal pour tout achat de l’un de ses romans J’ai profité de l’occasion pour me procurer ce deuxième tome. Il est très vite sorti de ma PAL.

J’ai retrouvé avec plaisir Angela/ Anya, elle a perdu son père mais j’ai trouvé que l’auteur ne s’attarde pas plus que cela sur la perte de l’homme qui l’a élevée. C’était un peu dommage. Isaac par contre est au cœur de toutes les pensées d’Angela. Il lui manque et elle a du mal à se faire à cette situation mais c’est un faucheur. Isaaac m’a également manqué dans ce tome, il est présent uniquement par les voix dans la tête d’Angela. J’ai également regretté l’absence de la chouette. Leur relation dans le premier tome m’avait beaucoup touchée.

Dans ce deuxième tome, Angela est obligée de fuir car les humains pensent qu’elle a tué son père. Elle finit par atterrir à l’école des anges. Le directeur dissimule qui elle est véritablement un ange supérieur. J’ai beaucoup aimé la partie se déroulant à l’école, les personnages sont très attachants. J’ai été un peu choquée par le comportent des élèves. Ils sont réunis en trois catégories : les pies, les colombes et les chouettes. Ceux de cette dernière sont très arrogants, ils se sentent supérieurs et méprisent les autres. Parallèlement, une nouvelle intrigue se met peu à peu en marche, cette intrigue est très intéressante et sera certainement développée dans le troisième tome.  

Je ne peux pas vous parler de ce livre sans vous parler du petit clin d’œil fait par l’auteur à la blogosphère, elle parle dans ce roman de pile à lire, de wishlist et de PFAA (pile de fringues à acheter). J’ai beaucoup aimé ! Je ne sais pas quand va sortir le troisième tome, mais j’ai hâte.

Angela est un saga écrite par une auteur adorable avec qui j’ai eu l’occasion d’échanger quelques mots. Je la remercie de nous faire vibrer à ce point !

 

Oraisons de Samantha Bailly

couv10379277

Oraisons de Samantha Bailly

En Hélderion, la mort peut rapporter beaucoup… surtout à la famille Manérian, qui procède aux oraisons, les rites funéraires du royaume. Mais la réalité de la mort les frappe de plein fouet lorsqu’on retrouve le corps de leur plus jeune fille dans une ruelle sordide.
Tout désigne les clans, ces dangereux rebelles qui s’opposent à Hélderion. Aileen, prête à tout pour venger sa cadette, se lance dans une enquête qui la mettra à rude épreuve.
Noony, leur soeur aînée, se retrouve quant à elle aux premières loges de l’entrée en guerre de son pays contre le continent voisin. Mais elle est bien décidée à s’opposer à ce conflit qui pourrait tourner en véritable massacre.
Prises dans des intrigues dont les enjeux les dépassent, les deux soeurs devront affronter le système qui les a forgées.

Au mois de mars, Bragelonne a réédité sous forme d’intégrale le dytique Oraisons de Samantha Bailly. L’auteur était en dédicace au salon du livre. J’ai donc pu me procurer son livre dédicacé. Ma cousine était avec moi, elle a également flashé sur ce livre et elle se l’ai procuré.

Je veux revenir sur l’objet livre, la couverture violette est juste magnifique, le livre est un bragelonne et est donc très beau.

Le récit est très bien structuré, les chapitres sont courts et débute toujours de la même façon, avec une définition. Cela nous permet d’en connaitre un peu plus sur ce monde fantastique. Entre les chapitres, on  trouve également des interludes. Cela nous donne l’occasion de faire une pause dans le roman, et de découvrir de nouvelles intrigues. L’histoire est très intéressante et très bien construite. La mythologie est complexe mais grâce à a structure du roman, je n’ai à aucun moment été perdu dans l’intrigue.

On suit parallèlement les aventures d’Aileen, de Noony sa sœur ainé ainsi que de leur père. Aileen est un personnage qui évolue au fil du roman de façon impressionnante, elle perd sa jeune sœur au tout début du roman et elle ne désire qu’une chose, se venger. Elle va découvrir des vérités qui vont bousculer ses croyances, elle sera prête à tout pour venger sa sœur, quitte à se sacrifier elle-même.

Sa sœur ainée, Noony, elle aussi va découvrir que ses croyances ne sont pas forcément les bonnes. Elle est oraisonnière, personne qui pratique l’oraison. C’est une cérémonie qui aide les morts à rejoindre leur planète.

Leur père, Gide est quelqu’un qui veut suivre ses croyances, il ne recule devant rien. Attention spoilers. C’est un personnage qui est profondément mauvais, ce qu’il a fait à sa femme et à sa fille sont des choses horribles. On sent de temps en temps qu’il regrette, qu’il aurait peut-être voulu que les choses se passent autrement, mais ses remords sont minimes à côté de ses actes.

Une épopée fantastique pour un roman qui l’est tout autant. C’est un énorme coup de cœur et j’irai même au-delà de ça en disant que c’est le roman que j’aurai voulu écrire.

Logo Livraddict

Angela, tome 1 : Mortel secret de Julia.M Tean

41Mu2h1vAdL

Angela, tome 1 : Mortel secret de Julia.M Tean

« Ma vie a toujours été une succession de catastrophe. De la mort de ma mère à celle de ma meilleure amie, j’ai toujours su que j’étais maudite.

Je pensais que la malédiction m’avait quittée, jusqu’au jour où je l’ai rencontré…

Isaac Hayden.

Énigmatique, sombre et beau à se damner, il a eu le malheur de croiser ma route…

J’ignore si je serai assez forte pour combattre la mort, mais je suis prête à tout pour sauver le bel étranger, même si je dois me brûler les ailes… »

Angela est une lycéenne bizarre qui fait d’elle la cible favorite des moqueries de ces camarades. Elle doit accueillir un nouvel élève. Dès qu’elle le voit Angela a un coup de coeur. Et c’est là que les choses se compliquent. Angela refuse de s’attacher au gens, elle pense être victime d’une malédiction qui tue les gens qu’elle aime. Elle a déjà perdu sa mère ainsi que sa meilleure amie.

Angela est un personnage qui m’a énormément touchée, Elle est persuadée que les visions qu’elle a, provoquent la mort de ses proches. Elle a développé un mal-être et elle refuse de s’attacher. Elle n’a qu’une amie Deborah, une fille excentrique qui m’a également beaucoup plus. Elle fait tout pour Angela même si elle ne comprend pas toujours tous ses choix. Elle est vraiment dévouée, pour preuve la magnifique soirée qu’elle fait en son honneur. On s’aperçoit au fil des pages que leur amitié est très forte et l’évolution de leur relation m’a attristé.

Le livre prend un véritable tournant lors de la rencontre d’Angela avec la chouette. J’ai rarement vu un animal prendre autant d’importance dans une histoire leur relation m’a complètement subjuguée. C’est une relation très fusionnelle et même si j’avais deviné ce qui allait en découdre j’ai été ravie de suivre Angela et Neige.

Et j’oublie de vous parler de ce garçon qui arrive dans son lycée, Zack. J’aime beaucoup la mise en place de leur relation, et l’apogée: LE BAL!!

A partir de cette sublime scène, l’histoire et toute la mythologie se mettent en place pour mon plus grand plaisir. Les pages se sont mises à tourner toute seule et j’ai été happée par l’histoire.

Ce roman m’a mise une grosse claque! Je ne m’attendais pas à ça. C’est ma premier lecture d’un roman acheté au salon du livre, j’ai d’ailleurs pu obtenir une dédicace de l’auteur! Le point négatif étant que j’ai épuisé mon budget livre au salon et je vais devoir patienter avant de me procurer le tome 2!!

Logo Livraddict

Les roses de Somerset de Leila Meacham

Les-roses-de-Somerset-193x300

Les roses de Somerset de Leila Meacham

Howbutker, Texas, 1916. A la mort de son père, la jeune Mary Toliver hérite de la plantation de coton des Toliver, l’une des familles fondatrices de Howbutker. La jeune femme devra-t-elle sacrifier son amour pour Percy Warwick, magnat de l’exploitation forestière, pour faire vivre le sol de ses ancêtres ? Confrontés aux trahisons, aux secrets et aux tragédies qui les entourent, renonceront-ils à ce qui aurait pu exister, non seulement pour eux, mais aussi pour les générations suivantes ?

Tout d’abord un énorme merci à Babelio et aux éditions Charleston grâce à qui j’ai pu découvrir ce livre.

L’histoire débute avec Mary, une femme âgée, qui modifie son testament. Le notaire est étonné et lui fait part de ses doutes. C’est le début d’une belle histoire. On va découvrir cette saga familiale à travers trois parties, trois histoires vécues par trois personnes.

On commence par Mary. Elle a 16 ans lorsque son père décède. Il lui lègue sa plantation de coton, laissant sa mère et son frère avec quasiment rien. La famille se déchire mais secrètement Mary est ravie. En lui confiant la plantation, son père s’est assuré que la plantation ne soit pas vendue. C’est Mary qui tenait le plus à Somerset, cette plantation de coton du Texas. C’est cette partie qui m’a le plus passionnée. On découvre une jeune femme avec un caractère fougueux, qui est prête à tous les sacrifices pour cette plantation. Mary va tout y sacrifier, sa vie, son bonheur. A la lecture du testament, son père y mentionne une malédiction. Mary va découvrir bien vite de quoi il parlait. Elle se retrouve à 16 ans seule et rejetée par un frère et une mère jaloux qui ne comprennent pas qu’elle garde la plantation. Sa mère va sombrer dans la dépression, et ne veut plus voir Mary. Ce sera très dur à vivre pour la jeune femme, elle va mettre tout son cœur dans son travail pour la plantation. J’ai été envoûtée par ce personnage très fort et passionnée qui ne recule devant aucun obstacle. Elle va rencontrer l’amour avec Percy, lui aussi héritier d’une affaire familiale. Malheureusement, les deux ne vont pas comprendre l’importance de leur relation. Ils vont jouer de malchance et auront plus tard beaucoup des regrets. Cette première partie est celle que j’ai dévorée. J’ai adoré découvrir la vie de Mary, de suivre le personnage dans ces joies et ces peines.

Nous continuons ensuite le roman avec Percy, il aime Mary mais lui aussi sacrifie tout à son héritage familiale. Ils ont tous les deux de forts caractères et leur histoire semble insurmontable. Ils vont aussi jouer de malchance et on verra la vie de Percy, pleine de regrets.

Le roman se termine avec l’histoire de Rachel, elle ressemble énormément à Mary et son destin semble être le même. C’est pourtant Mary qui va mettre fin à cette malédiction. Rachel va découvrir pourquoi.

L’intrigue est passionnante et ce roman est très bien écrit. J’ai passé un excellent moment et j’espère que vous y prendrez autant de plaisir que moi.

Je vais terminer par l’objet livre. Il est sublime. J’adore la couverture, que ce soit l’image ou le touché ! Et je veux aussi mentionner la police de caractère !

A lire absolument !

A découvrir également:

Le prochain roman des éditions Charlestons:

Un roman chaleureux et touchant sur les destinées humaines, à lire bien douillettement sous sa couette, avec des personnages que l’on rêverait d’avoir comme amis, dans une ville où l’on aimerait vivre, et une intrigue délicieusement captivante.

Après la mort tragique de son mari, Jo-Marie décide de changer de vie, et reprend une maison d’hôtes dans la petite ville de Cedar Cove : la Villa Rose. Sa première cliente, Abby, a survécu à un accident de voiture, dans lequel sa meilleure amie a trouvé la mort. Elle n’a jamais eu le coeur à retourner dans la ville où elle est née, jusqu’à ce jour, dix ans après l’accident. Josh, le second client doit prendre en charge son beau-père, un vieil homme à présent, avec qui il ne s’est jamais entendu. Derrière les portes de la jolie maison d’hôtes, ces personnages inoubliables trouveront l’amour, le pardon et la possibilité d’un nouveau départ.