Kushiel, tome 1: La marque de Jacqueline Carey

couv32272993

Kushiel, tome 1: La marque de Jacqueline Carey

Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu’elle n’était qu’une enfant.
Habitant désormais la demeure d’un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l’histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout…
les arts du plaisir.
Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d’elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.
Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque.
Or, lorsqu’elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d’Ange, elle n’a d’autre choix que de passer à l’action.
Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d’embûches, qu’il lui faudra mener jusqu’au bout pour sauver son peuple.

Kushiel raconte les aventures d’une espionne d’un genre très particulier. J’ai adoré ce premier tome, c’est un énorme coup de cœur. La fantasy médieval est un genre qui me plaît beaucoup. L’intrigue est très fouillée. On suit Phèdre de son enfance à l’âge adulte lors de son apprentissage. Les intrigues politiques sont complexes mais je n’ai jamais été perdu tout à toujours été bien expliquées. En 800 pages, l’auteur nous raconte énormément de choses.

Le style d’écriture est magnifique, les mots ne sont pas mis là par hasard et cela donne un texte très harmonieux.

Les personnages sont très nombreux comme le prouve la liste en début de roman même si Phèdre est le personnage principal que nous allons suivre du début à la fin. Elle a un signe distinctif, une tâche de sang dans l’œil. C’est la marque de Kushiel, elle trouve son plaisir dans la douleur. Elle va devenir une courtisane (pour dire ça de façon élégante) espionne pour le compte de son maître. Phèdre ayant été vendu lorsqu’elle était encore enfant. C’est un personnage d’une grande force qui va tout affronter. Les scènes de sexe sont violentes et très crues. Ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains.

Dans la première partie du roman, en plus de Phèdre sont présents : Delaunay, Alcuin et Guy. Le premier est son maître, le deuxième son compagnon d’apprentissage et le dernier son garde du corps.

Mélisendre est une vraie méchante comme on en voit rarement. C’est tout simplement le mal à l’état pur, elle trafique, complote et a une longueur d’avance sur notre héroïne.

En résumé, un excellent premier tome, il me tarde de lire la suite. Elle est déjà dans ma liste au père noël ! (Oui je la commence tôt !)

Logo Livraddict

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *