Les 100, tome 1 de Kass Morgan

807759Personne n’a posé le pied sur Terre depuis des siècles… jusqu’à aujourd’hui.

Depuis qu’une guerre nucléaire a ravagé la planète, l’humanité s’est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd’hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro… ou de mourir dès leur arrivée.

Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d’elle, cette fille qu’il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et sœurs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la manœuvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre.

Face à un monde hostile ou chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n’ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l’humanité.

Dans le roman Les 100, on suit l’histoire selon le point de vue de différents personnages. C’est un procédé qui habituellement me plaît beaucoup. Ici je trouve que ce procédé a permis d’apporter un certain dynamisme à l’intrigue.

J’ai préféré la partie sur Glass qui s’échappe de la navette et retourne sur la station. L’intrigue dans son ensemble reste assez prévisible, j’avais deviné les grandes lignes. C’est dommage car le pitch de départ est plutôt intéressant.

Mon avis sur ce roman est tout de fois très mitigé. En effet, de mon point de vue, les personnages n’avaient aucune profondeur. Ils sont fades, je ne me suis pas du tout attaché à eux.

Ma chronique va être courte car ce n’est pas évident de parler et d’argumenter sur un livre qui ne m’a pas intéressée.

La série m’a, elle aussi, beaucoup déçue, peu fidèle au livre, le pilot correspond au premier tome. La suite ne m’a pas enthousiasmer, et je me suis arrêtée au bout de deux épisodes.

Logo Livraddict

2 réflexions sur « Les 100, tome 1 de Kass Morgan »

Répondre à Phedre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *