Rebecca Kean, tom 3: Potion macabre de Cassandra O’Donnell

cover

Rebecca Kean, tom 3: Potion macabre de Cassandra O’Donnell

Avoir une fille en pleine crise d’ado quand on a 27 ans, ce n’est déjà pas de la tarte, mais quand votre adorable progéniture est une jeune vampire en pleine poussée hormonale, ça devient carrément insupportable. Comme si je n’avais pas assez à faire avec une bande de potioneuses complètement disjonctées qui sèment la pagaille dans toute la région, et la nouvelle guerre qui se profile lentement mais surement à l’horizon…

Dans ce tome, il y a trois intrigues parallèles, Rebecca doit enquêter à l’école des potionneuses, elle doit également faire face au problème Mark et elle devient temporairement chef de clan des vampires à la place de Raphaël. Les trois intrigues sont très intéressantes mais l’auteur fait en sorte que le lecteur ne soit pas perdu, et ça fonctionne.

L’intrigue principale est celle de l’enquête à l’école des potionneuses. C’est celle qui m’a le plus intéressée. On retrouve Leo, la fille de Rebecca. sa nature de vampire lui joue des tours, elle se retrouve dans l’obligation de rejoindre l’école des potionneuses. Elle a 11 ans mais en paraît 15. Elle a également la maturité d’une personne de cet âge. C’est difficile à vivre pour la jeune fille mais aussi pour sa mère qui n’arrive pas à la voir grandir.

Une fois encore cette saga a du me séduire. Je me suis totalement plongé dans le mondé créé par Cassandra O’Donnell. Elle décrit les situations à la perfection, on s’y croirait presque.

Rebecca Kean est une héroïne très attachante. Elle peut être touchante et forte à la fois. Elle doit gérer et mener de front sa vie de maman d’Assilym et de chef des vampires temporaires.

Je suis toujours aussi fan de l’idée que l’héroïne soit maman d’une adolescente qu’elle ne comprends pas toujours car elle est hors du commun. ans ce tome, on en apprend plus sur la nature de Rebecca. J’espère que le tome suivant continuera dans cette voie.

Logo Livraddict

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *