Sonata d’Emily Musso

1010801_1489638701295288_2287286934182039211_n

Sonata d’Emily Musso

Amy est une jeune fille de 16 ans tourmentée par le départ de son père. Elle vit avec sa mère à Peckham, un quartier populaire de Londres où elle consacre son temps à son groupe de rock.

Passionnés de musique, Amy, Damian et Tyler rêvent de remporter le prochain GLK Tremplin Rock, un concours qui leur permettrait d’enregistrer un album dans le studio d’une grande maison de disques. Mais c’est sans compter l’arrivée d’Owen, un jeune Écossais audacieux qui s’amuse à semer le trouble.

Malgré une adolescence palpitante, Amy ne parvient pas à s’épanouir.
Hantée par de terribles cauchemars, traquée par les ombres, la jeune fille tente de comprendre ce qui lui arrive, mais elle va se heurter à de lourds secrets.

Le roman Sonata débute le 21 décembre 2012, jour de l’anniversaire d’Amy, une jeune fille de 16 ans. Normalement, ce jour devrait être une fête. Pour elle, il ne l’est pas.  En effet, cinq ans plus tôt, son père les a quittées, elle et sa mère. Son frère Mark vit avec sa femme et leur fille. Amy et sa mère sont donc seules. Amy en veut énormément à son père dont elle suit la vie affective dans les journaux. Il est membre d’un groupe de musique connu. La mère d’Amy est violoniste et Amy est également une passionnée de musique. Elle joue de la basse dans un groupe Hathor, la musique est un personnage principal. Elle est vitale dans ce roman.

On suit à travers ce roman la vie d’Amy, les répétitions avec son groupe pour le tremplin rock GLK, ses relations avec sa famille et ses amis.  On découvre Peckham à Londres, un quartier où l’on a pas envie de trainer le soir… On meurt d’envie d’aller manger avec Amy à Burger King.

J’ai aimé le personnage d’Amy, c’est une jeune fille qui a été endurcie par le divorce de ses parents. Elle est très indépendante et on n’a l’impression qu’elle n’a peur de rien, elle se croit invincible mais elle ne l’est pas, comme le prouve la scène de l’agression.  J’ai trouvé très belle la relation qu’elle a avec Damian, pourtant elle finit par être avec Owen. Toutefois, j’aime beaucoup ce triangle amoureux très subtile qui ne prend pas tout le pas sur l’histoire. Mais j’ai trouvé que l’histoire entre Owen et Amy était un peu rapide, elle sonnait faux. Je n’ai pas été touchée par ce couple.

A travers les yeux d’Amy, on voit sa mère qui refait sa vie. Amy a beaucoup de mal à accepter cette situation et sa première réaction est celle d’une adolescente de 16 ans. Elle est assez violente.

En plus de ces éléments de l’intrigue, petit à petit, une ombre s’installe. Elle est cachée dans le récit, et dans la vie d’Amy. On sent quelque chose qui est là, qui se trame et qui grandit au fur et à mesure que l’histoire avance. On sent que l’auteur veut nous amener quelque part, mais personnellement je n’ai rien pressenti. Je ne voyais pas du tout où Emily voulait en venir. J’ai été totalement surprise par le dénouement de l’intrigue.

Dire que j’ai adoré la saga Erenn du même auteur est peu dire. Je voulais lire autre chose de l’auteur et Sonata m’a  enchanté. J’ai eu beaucoup de mal à le lâcher. Ce n’est pas un coup de cœur mais c’est effectivement une lecture très agréable.

Logo Livraddict

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *