Shining / L’enfant lumière Stephen King

couv25099634

Shining / L’enfant lumière Stephen King

Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté… L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance : c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus. Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel ?

 J’ai lu ce livre pour une lecture commune avec Rose.

J’ai ce livre dans ma PAL depuis une éternité, au moins 10 ans. Il était grand temps de l’en sortir, et je suis ravie de l’avoir fait!

Nous suivons les aventures de Jack et de sa famille. Jack est un ancien professeur, il a été licencié car il a tabassé un élève. Il a donc du ma à trouver un nouveau job, alors quand on lui propose de faire le gardien d’un hôtel tout l’hiver, il accepte. Toute la famille par vivre à l’Overlook Palace, hôtel qui se vide l’hiver car il est coupé du monde.

J’ai adoré ce livre. Les personnages sont tous très intense.

Le père Jack, est un ancien prof et alcoolique avec des tendances à la violence. C’est ce qui l’a fait licencié. Il a également cassé le bras de son fils quelques années plus tôt. Peu à peu, on sent l’esprit maléfique de l’hôtel qui s’empare de ce père de famille qui veut faire au mieux. On voit la colère qui s’insinue sournoisement dans son esprit.

Le fils Danny est lui aussi très particulier. Du haut de ces 5 ans (je crois), il comprend très bien les choses. On apprend rapidement qu’il a un don. Il entend les pensées de ses parents. C’est un enfant qui grandit plus vite qu’il ne le faudrait. Il a subi des choses terribles, son père lui a cassé le bras quand il avait 3 ans. On sent cette peur du père.

Et enfin Wendy la mère, qui s’avère être le personnage le moins intéressant, elle a peur de son mari et en même temps elle veut sauver son fils.

L’intrigue est lente pour permettre au récit de se mettre en place et pour faire comprendre au lecteur le pourquoi du comment! J’ai vraiment aimé tout savoir de cette famille, et voir doucement les choses se mettre en place.

Et l’hôtel, l’histoire ne serait rien sans lui! On sent tout de suite qu’il est hanté. Il y a eu de nombreux meurtres et tout ce mal est là, on peut le sentir. c’est une chose qui m’a assez effrayé dans ma lecture!

Bref un livre coup de coeur. Ce ne fut pas le cas pour le film. Il ne décrit rien de la vie du père, on le voit perdre les pédales sans comprendre pourquoi et j’ai trouvé ça très dommage!

Logo Livraddict

Lucky Harbor, tome 1: Irrésistible de Jill Shalvis

couv25954775

Lucky Harbor, tome 1: Irrésistible de Jill Shalvis

Maddie Moore a tout perdu ou presque : son mec, son job, et sa mère, Phoebe, qu’elle n’a jamais vraiment connue. Tout ce qu’il lui reste, c’est un ego en miettes, un goût prononcé pour les chips au vinaigre et un tiers de l’héritage que Phoebe a laissé à ses trois filles : un petit hôtel qui a vu des jours meilleurs, situé à Lucky Harbor. Alors que Tara et Chloe, ses deux demi-sœurs, ont hâte de vendre la propriété pour retourner à leur petite vie, Maddie se surprend à envisager un avenir dans cette petite ville située en bordure du Pacifique. La présence de l’irrésistible Jax, à qui elle a confié la rénovation de l’hôtel, y est sans doute pour quelque chose. En effet, celui-ci semble bien décidé à réveiller son cœur…

 
Dans la saga Lucky Harbor, on suit les aventures de trois soeurs, enfin demi-soeurs. Elles ont toutes la même mère mais pas le même père. Elles n’ont pas grandi ensemble et ne se connaissent pas vraiment. C’est sans compter sur leur mère Phoebe qui a sa mort leur lègue une auberge située à Lucky Harbor. Le but étant que ses trois filles fassent quelque chose ensemble.

Dans ce premier tome, on suit les aventures de la cadette, surnommé la souris, Maddie. Elle vient de perdre son travail après avoir déversé du café bouillant sur son ex, un salarié de la société où elle travaillait. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il le méritait. Mais ses patrons se fichent de çà.

La voilà qui débarque à Lucky Harbor, elle est ravie car elle n’a jamais trop vu ses deux soeurs. Mais ça va plutôt mal commencer pour elle. ses soeurs veulent au plus vite vendre l’auberge et s’en aller. Maddie n’est pas d’accord, elle veut y rester l’endroit lui plaît déjà et surtout Jax lui plaît déjà.

Les points forts de ce premier tome sont assurément les personnages des trois soeurs complètement différents mais attachants. Maddie m’a vraiment plus, elle arrive pour prendre un nouveau départ et elle se bat pour cela. Elle avait décidé de faire une croix sur les hommes après sa mauvaise expérience mais Jax a débarqué dans sa vie et sa résolution devient beaucoup plus dur à tenir. Jax est un personnage masculin plein de mystère qui se dévoile peu à peu. Il m’a plu. L’auberge est un point fort car plus qu’un lieu c’est un personnage de la série.

J’aime beaucoup les citations de Phoebe en début de chapitre, celles qui se trouvent la boite. Elles sonnent souvent juste.

Et bien évidemment le livre ne serait pas ce qu’il est sans ses scènes de sexe crues mais que j’ai bien aimé.

Les points faibles, il n’y en a qu’un pour moi c’est l’histoire d’une romance et tous les clichés, mais c’est aussi ce qui fait qu’on l’aime.

En conclusion, une bonne saga! J’ai le tome 2 dans ma PAL et il ne va pas y rester longtemps!

Logo Livraddict

 

Le chevalier des elfes

 

Livre reçu en partenariat avec Les agents littéraires.

Le chevalier des elfes de Julien Martin, Editions De l’écrit au livre, 220 pages, 18€

Les elfes accumulent défaite sur défaite, ils sont acculés, leur situation semble désespérée, leur extermination par les humains inéluctable mais un espoir subsiste, Arthur le vampire et ses compagnons. Grâce à leur ruse, leur expérience et leurs connaissances des nombreux travers des sociétés humaines, il est possible sans recourir à l’usage des armes de provoquer leur effondrement. Arthur espère à cause d’une polémique autour du port de la barbe d’un prophète célèbre de la ligue des barbus, une augmentation des tarifs de la corruption dans les républiques libérales, et la prise de contrôle d’un ordinateur de l’empire rouge, venir à bout de ses ennemis les plus dangereux. Le chevalier des elfes réussira t-il à sauver les royaumes elfiques ou sont-ils condamnés à disparaître ?

Cette critique est rédigée par Kirikou3000 (http://kirikou3000.canalblog.com/)

Lorsque qu’on me parle d’elfes, je pense toujours que je vais être emportée dans un univers proche de celui de Tolkien, un monde féerique où se croise magie, fées et autres créatures magiques. Et bien ici ce ne fut pas le cas. Ce sont plutôt les elfes qui sont projetés dans notre univers. Les trois sociétés qui sont décrites ressemblent à des gouvernements que nous avons connus par le passé. Et cela m’a beaucoup gêné. Les elfes sont donc menacés par les humains qui sont classés en trois catégories : les républiques libérales, l’empire rouge dirigée par Stalina III avec l’aide de son super-ordinateur Lénina. Les références au communisme ne sont pas subtiles et c’est sans doute fait exprès. Et puis reste la ligue des barbus avec son prophète Mahimet et son disciple Vaticunus. Je ne m’attendais pas à trouver un univers aussi proche du notre, je voulais voyager et partir dans un autre univers, au lieu de cela je me retrouve plongé dans un monde parallèle. Un monde où les elfes  côtoient les divinités Dow Jones et les quatre vers  l’envers où a eu lieu la bataille de Barthélémy où s’affrontaient les Montaigu et les Capulet. Il y a des références à chaque page et là où certains s’amuseraient à toutes les repérer, j’avoue que je ne me suis pas prise au jeu.  J’ai eu beaucoup de mal à accrocher et j’ai laissé tomber avant la centième page. Ce n’est pas le genre de livre que j’aime. J’aime lire de la fantaisy pour m’évader du quotidien pas pour y être renvoyé. C’est pourtant bien écrit, il n’y a pas de description à n’en plus finir et les chapitres sont courts et plutôt bien délimités. Ce qui donne un bon rythme à la lecture du livre. Je n’ai pas aimé car ce n’est pas ce que je cherchais mais je suis sûre que d’autres aimeront.

Ma note : 1/5