Le Cercle de Bernard Minier

couv5313700

Le Cercle de Bernard Minier

Un coup de fil surgi du passé, un e-mail énigmatique, qui signe peut-être le retour du plus retors des serial-killers, précipitent le commandant Martin Servaz dans une enquête dangereuse, la plus personnelle de sa vie.
Un professeur de civilisation antique assassiné, un éleveur de chiens dévoré par ses animaux… Pourquoi la mort s’acharne-t-elle sur Marsac, petite ville universitaire du Sud-Ouest, et son cercle d’étudiants réunissant l’élite de la région ?
Confronté à un univers terrifiant de perversité, Servaz va rouvrir d anciennes et terribles blessures et faire l’apprentissage de la peur, pour lui-même comme pour les siens.

Servaz est appelé par Marianne, son amour d’étudiant. La professeur de son fils vient d’être retrouvé assassiner chez elle et celui-ci était sur les lieux à l’arrivée de la police. Il est donc le suspect n°1. Les faits ayant eu lieu là où il a été étudiant et là ou sa fille est étudiante. Servaz s’y rend.

Un grand merci à Livraddict, aux éditions XO ainsi qu’à Bernard Minier pour m’avoir permis de découvrir ce livre. Je n’avais pas lu Glacé, le précédent roman de Bernard Minier, dont les faits se déroulent avant ce roman. Cela ne m’a pas beaucoup gêné dans ma lecture car l’auteur sait remettre les faits en place et nous donne les éléments qui nous permettent de comprendre les faits antérieurs.

J’ai beaucoup aimé ce thriller. L’intrigue est bien ficelé et il n’y a aucun temps mort. Petit à petit, le mystère s’épaissit. L’auteur nous fait passer d’une hypothèse à une autre et chaque fois je tombais dedans et puis tout doucement il nous mène à la conclusion de ce roman. L’histoire est bien écrite, et j’ai lu le roman très vite. Une fois lancée, je ne pouvais plu le lâcher. Il m’a valu quelques cernes!

Je suis une fan de l’intrigue « fil rouge » avec cette femme qui est prisonnière d’un psychopathe et dont on ne sait rien. J’avais hâte d’arriver à ces passages pour essayer d’en savoir un peu plus. La conclusion de cette intrigue m’a laissée sans voix. Je ne m’y attendais pas pu tout.

Les personnages de ce roman sont très bien réussis. Ils ont tous une profondeur, un passé sombre qui permet de développer une intrigue très complexe. A commencer par Servaz, le personnage principal qui se retrouve face à ses vieux démons, le retour probable du sérial killer qu’il a traqué ainsi que de la femme qu’il n’a jamais cessé d’aimer. Il est aussi concerné par la sécurité de sa fille.

Attention Spoilers:

Lorsqu’on apprend que le Cercle où sont présent Hugo, David et les autres étaient présent dans un terrible accident de bus. On commence à les comprendre. Et l’auteur arrive à nous montrer que les victimes sont aussi coupable. La professeur avait abandonné les enfants à leur sort sans même se retourner pour sauver sa propre vie. C’est vraiment un point intéressant du roman qui permet d’humaniser les coupables.

Et le dénouement de l’intrigue « fil rouge ». Savoir que depuis le début nous suivions Marianne m’a laissé bouche bée. On semble se diriger vers un autre roman car Servaz ne peut et ne va sûrement pas la laisser. Il va la retrouver! J’ai hâte de voir cela.

En conclusion, ce fut pour moi une excellente découverte. Je vais lire Glacé très prochainement! Et j’ai hâte de voir quel sera le prochain roman de Bernard Minier, un auteur français que je vais désormais suivre avec attention.

 

Logo Livraddict

Autre-Monde, tome 5 : Oz Maxime Chattam

Ozbassedef

Autre-Monde, tome 5 : Oz Maxime Chattam

Cap sur l’Europe ! Pour tenter de vaincre Entropia, l’Alliance des Trois s’embarque pour le vieux continent. Objectif : mettre la main sur le Cœur de la Terre. Mais c’est un pays hostile qui les attend, où les Cyniks ont asservi les enfants. Obstacles, pièges, trahisons, les jeunes héros parviendront-ils à leurs fins ? Ou le chaos mortifère d’Entropia aura-t-il raison d’eux ? La quête de Matt, Ambre et Tobias est loin d’être terminée…

Tout d’abord un grand merci aux éditions Albin Michel et à Babelio qui m’ont permis de découvrir ce livre.

C’est la chronique du 5ème tome de la saga Autremonde, il y aura bien entendu des spoilers sur les précédents tomes.

 Matt, Ambre et Tobias ont découvert ce qu’était Entropia, elle avance droit sur Eden. Ils doivent trouver un solution pour la détruire avec qu’elle n’élimine tout ce qu’il reste de vivant. La solution passe donc par le deuxième coeur de la terre. Ils souhaitent qu’Ambre s’en empare comme elle l’a fait avec le premier. Elle aura ainsi assez de puissance pour détruire Entropia. Le deuxième coeur de la terre se situe en Europe. C’est donc la destination de notre bande!

Ce cinquième tome est dans la continuité du précédent, les pans partent sur un bateau pour traverser l’océan Atlantique. J’ai bien aimé cette première partie du roman, on est tout de suite emporté par l’intrigue. L’histoire n’a pas de temps mort et je ne me suis pas du tout ennuyée. Et la deuxième partie avec le débarquement en Europe et la triste réalité qui s’y trouve m’a vraiment plu et surprise. Je ne savais pas à quoi m’attendre et je n’ai pas été déçu. La situation des pans est bien pire que sur le continent américain. C’est difficile de voir que nos héros ne peuvent sauver tout le monde.

Ambre, Matt et Tobias ont fait du chemin depuis le premier tome. Ambre est mon personnage préférée, elle a beaucoup évolué et même s’il lui arrive des choses terribles, elle ne se laisse jamais abattre. C’est une héroïne forte comme je les aime!! Matt lui est bien difficile à apprivoiser, il ne tient jamais en place et veut toujours partir à la découverte de tout. Tobias est pour moi la partie qui stabilise les trois et qui en fait un groupe harmonieux.

Le buveur d’innocence est une fois de plus bien présent. Il est sournois et  c’est le personnage à abattre de la saga.

Une fois encore, Autremonde m’a fait voyager et m’a surprise, il y a de nombreux rebondissements qui pour ma part était complètement inattendus.

Vivement la suite!

Logo Livraddict

Les aventures extraordinaires d’Arsène Lupin : L’Aiguille creuse, Le Bouchon de cristal de Maurice Leblanc

Les aventures extraordinaires d’Arsène Lupin : L’Aiguille creuse, Le Bouchon de cristal de Maurice Leblanc

Vers quelle aventure glisse sa silhouette élancée ? Quel nouveau bon coup fait briller son œil malicieux ? Ou peut-être vient-il de séduire une sublime duchesse ? Arsène Lupin, l’intrépide dandy cambrioleur, est insaisissable.

Cet ouvrage comprend deux enquêtes d’Arsène Lupin : « L’Aiguille creuse » et « Le Bouchon de cristal ».

 
Je vais commencer cette chronique en remerciant Livraddict ainsi que les éditions Point2 pour l’envoi de cet ouvrage.

Les éditions Point2 proposent des livres un peu particulier. Ils se lisent dans le sens de la largeur. Le livre tient dans une main et est très facile à lire quand vous êtes dans votre lit allongée!! Il est petit et se transporte donc très facilement! Par contre, les pages sont très fines et s’abiment très rapidement. Il faut donc faire attention à cet ouvrage.

Pour parler de l’histoire, tout le monde connait Arsène Lupin. Pour ma part, je l’avais déjà découvert grâce au film avec Romain Duris. Le personnage m’avait beaucoup plu et je voulais savoir s’il était le même dans les romans. J’ai donc pu suivre Arsène Lupin dans deux de ces aventures: L’Aiguille Creuse et Le Bouchon de Cristal.

La première aventure m’a beaucoup plu. Dans l’Aiguille creuse, on suit le roman du point de vue d’un personnage Isidore Beautrelet. C’est un personnage que j’ai beaucoup aimé. ce que j’ai le plus aimé c’est surtout qu’Arsène Lupin a un coup d’avance sur tout le monde, le lecteur autant que les personnages du roman. J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette histoire de la Creuse à la Normandie, il y a beaucoup de rebondissement et l’on ne s’ennuie pas. Le style de l’auteur est fluide et on passe un très agréable moment.

Dans Le Bouchon de Cristal, on se glisse dans la tête d’Arsène Lupin, et j’avoue que j’ai moins aimé. Dans ce roman, Arsène Lupin a toujours un temps de retard, ce qui m’a surpris et déplu. Il trouve un ennemi plus fort que lui et l’on sent ses doutes. Par rapport à l’Aiguille Creuse c’est un vrai grand écart.

En tout cas, je vous recommande autant de lire les aventures d’Arsène Lupin que de tenter l’expérience d’un Point2!

 

Logo Livraddict

Moi l’indien Partie 1: Les enfants de l’an 2100 d’Alexis SZ

Moi l’indien Partie 1: Les enfants de l’an 2100 d’Alexis SZ

Se déroulant en l’an 2100, Moi L’Indien conte les (més)aventures de Benjamin et Emilie, deux enfants d’une douzaine d’années ignorant tout l’un de l’autre, perdus dans le monde des grands. Benjamin le parisien profite de la nuit pour faire les quatre cents coups. Emilie la provinciale s’ennuie ferme face à une mère qui la délaisse. Lorsque la colère grondant en eux se libérera, chacun fuguera de son côté. Leurs routes se croiseront… L’Ange Farceur qui semble les suivre et se jouer d’eux n’y est peut-être pas pour rien. Emilie et Benjamin tout les oppose, à tel point qu’ils ne pourront plus se séparer. De rencontres en courses-poursuites, d’espoirs en abîmes, les deux enfants poursuivront une ambition folle, un rêve qu’il n’est pas permis d’avoir.


Tout d’abord, je remercie Livraddict ainsi que l’auteur de cet ouvrage de m’avoir permis de découvrir Moi l’indien.

J’ai beaucoup aimé cette première partie dont le gros point fort est les personnages. J’ai adoré Emilie, cette fille un peu bohème qui est tout le temps rabaissée par sa mère qui manifestement préfère son petit frère. J’ai suivi tout ce qui se passait pour elle avec beaucoup d’intérêt. La première scène m’a fait rire. Elle décide de nager nue, puis son frère vient et ils se chamaillent. Cela me faisait penser à mes disputes avec ma petite soeur.

Et ce Benjamin qui s’occupe seul de sa petite soeur durant la journée et qui la nuit se fait de l’argent comme il peut. Il m’a plu aussi, j’aime bien son côté voyeur. Il regarde les scènes de vie de personnes par la fenêtre quand il se ballade sur les toits. On sent que Benjamin est un personnage qui a grandit trop vite et qui a du être responsable pour lui sa soeur et ses parents.

Emilie et Benjamin ont un grand point commun: leur indépendance ainsi que leur relation compliquée avec les adultes. Emilie a une mère qui est loin d’avoir l’instinct maternel. Elle part en vacances avec ses enfants mais les laisse seuls pour partir en chasse! Les parents d’Emilie sont divorcés, contrairement à ceux de Benjamin. Mais eux ont l’air d’être saouls la plupart du temps et ce dernier s’occcupe de sa soeur de la meilleure des manières.

La seule chose que je peux reprocher à cette première partie, c’est sa longueur. J’ai trouvé la première partie courte! Je veux absolument connaître la suite. Je suis ravie d’avoir commencer ce voyage avec Benjamin et Emilie et je ne veux pas qu’il s’arrête.

 

Logo Livraddict